INTERVIEW D'UN ARBITRE INTERNATIONAL

Publié le par TAV

 C'est grâce à la traduction de l'entrainaute Donquijote que nous avons pu poser des questions à un autre entrainaute.Mais ce dernier à une autre particularité: il est arbitre international et à vu jouer plusieurs des meilleurs joueurs au monde.

 Qui est vraiment Olivier?
Le premier éclaircissement consiste à dire qu'Olivier , c’est moi-même(sur la photo de ma fiche , je suis celui qui est de profil et elle a été prise dans le " Estadio Centenario "[Stade Centenaire] où fut jouée la première finale d'un championnat mondial - 1930-), puisque c'est mon nom. Par ici c'est un nom très rare. Il est si " rare "dans mon pays que la majorité des gens le prononce comme en anglais (OLIVER). Si je vais au fond de la question: Bon sang qu’il est difficile de savoir qui est l'on est vraiment soi meme! Je avoir recours à l’adage qui dit : "  Nous sommes ce que nous faisons ". Étant ainsi , ainsi donc je me présente , j'ai 43 ans d'âge, je suis marié, ma femme s'appelle Maria Cristina, et j'ai 7 enfants (Alana, Maximiliano, Olivier, Sofia, Titi - diminutif de Cristina-, Juliana et Gerónimo). Le reste n’est que pure déduction . Emplois multiples , ce qui est équivaut à dire sortir tôt de ta maison et revenir tard. Mon activité est divisée par l'arbitrage, mon travail bancaire, l'enseignement universitaire et la collaboration dans deux entreprises d'un ami.

 

 Depuis quand es tu entrainaute et comment as tu connus le club?
Je suis entrainaute depuis fin 2004 et j’ai connu le WFC incroyablement par un collègue de travail qui a lu la nouvelle dans un journal local et il me l'a renvoyé. Ce jour là , je me suis inscrit sur le site et je comprenais très peu mais je suis resté très, mais alors très enthousiasmé par l'idée et depuis ce temps-là je suis avec vous á vos côtés. Pour les peu moments libres que j'ai , ca signifie d’être en vacances, profiter de l'une des choses qui me gratifie le plus dans ce monde comme le football. Ne croyez pas que je sois un fanatique de ceux qui crient et qui se mettent en colère. Je suis très, mais alors très tranquille quand je regarde du foot et ca me passionne d’ analyser le jeu et ses sentiers escarpés.

 

 

 Est ce difficile d'être un entrainaute étranger pour pouvoir débattre avec les autres?
Certainement que oui. Mon français est très pauvre. Je comprends les grandes lignes mais je perds les détails et plus encore il est pratiquement impossible que je réussisse à l'écrire. C'est pourquoi je ne fais que lire les opinions des
entrainautes restants et je les partage, en silence ou non. J'ai aussi le problème du décalage horaire, bien que ce problème soit moindre. Je remercie DonQui qui fait un effort surhumain et dans son blog
je peux laisser mes idées.

 

 En tant qu'arbitre, monde où la vidéo n'est même pas encore arrivé, que penses tu d'un tel club?
Je ne sais si j’ai bien compris la question. Vous vous en rendrez sûrement compte par rapport à ma réponse. Ce club est une merveille. L'idée très intéressante. Il est évident que plusieurs questions se posent. Par exemple:
Sera-t-il possible d'accéder aux niveaux supérieurs en maintenant une structure identique ?
Sera-t-il adaptable à la compétence professionnelle ?
Sera-t-il économiquement viable ?
Quelles stratégies faut-il designer pour son renouvellement constant, adaptation, croissance et succès économique ?
Comment convaincre les personnes de manière qu'ils accompagnent le club non seulement au moyen de leur ordinateur mais qu’ils se déplacent aussi au stade ?
Pourra-t-il s’internationaliser ?
Je sais que ce sont des questions auxquelles seulement le temps, la persévérance et l’intelligence du
staff pourront répondre. Mais ce sont les questions qui aujourd'hui m'inquiètent un peu. Il serait triste ne plus avoir le WFC
un jour.

 Comment trouves tu le recrutement de cette saison?
Je considère que le recrutement dut adroit, principalement lié au profil d'âges. Il donne l'impression d’avoir obtenu un bon groupe de joueurs et avec un potentiel de croissance. Il y a quelques aspects qui sont encore négatif mais je ne crois pas que ce soit ici le lieu de l’expliciter. De même j'estime le style de compétions ne permet pas de promouvoir de jeunes joueurs. Si le schéma et la philosophie du WFC était autre nous aurions déjà du essayer des joueurs comme Djibril Sissoko ou Cherkahoui pour nommer deux jeunes hommes. Le championnat est très court, les opinions nombreuses, il faut minimiser les risques, ainsi ce que l'on peut faire dans un club traditionnel semble difficile dans un club comme le notre. Ce n'est pas une critique, c'est la réalité et il faut l'assumer.

 

 As tu déjà parlé du WFC auprès de tes collègues arbitres?
Oui. Le plus curieux est qu'ils pensent qu'il s'agit d'un jeu virtuel comme il y en a certains sur Internet. Je leur ai dit que c’est sérieux. Finalement ils le croient mais avec un zest d' incrédulité. Ils n’arrivent pas à comprendre comment le fait d'être entrainaute m'amuse. Même l'un de mes enfants a aussi pensé au début qu'il s'agissait de quelque chose de virtuel. Ca l’amuse beaucoup quand nous nous assoyons ensemble à construire l'équipe et je que lui parle des noms, des positions et des caractéristiques de joueurs. Ca oui, j'analyse les vidéos quand je suis seul , ainsi je peux mieux visionner les phases de jeu.

 En tant qu'arbitre international, quel est le plus grand joueur que tu ais arbitré?
Il y en a plusieurs. Sachez que quand on vous désigne pour un match où joue le Brésil ou l'Argentine il y a des joueurs de premier niveau . Par exemple j'ai arbitré Ronaldinho quand il était très jeune à l’époque ou il jouait à Gremio de Porto Alegre. Aujourd'hui son physique a totalement changé. C’ était un jeune homme très maigre et fragile. Aujourd'hui c'est tout habileté et puissance. J'ai aussi arbitré Robinho et une chose est de le voir depuis la tribune ou à la télévision et l'autre est très, mais très distincte d’être à côté. Sa maîtrise du ballon , c’est comme dans un rêve. Cependant celui qui a attiré le plus mon attention, par son jeu complet, fut un milieu , également brésilien, Zé Roberto. Il chipe des ballons, passe bien, court, fait des efforts, dribble, couvre des espaces, relaye bien, tire bien depuis l'arc de la surface de réparation. Pour bien profiter de son jeu je ne vous conseille pas de le voir à la télévision.

 Que penses tu de l'arbitrage actuel et que penses tu qu'il faille changer?
 Depuis la dernière coupe du monde en Corée - Japon , les changements dans l'arbitrage se sont intensifiés. C'est-à-dire que ca changeait normalement et le processus de changement s'est accéléré. Les plus grands changements pointent sur deux aspects : l'équipe arbitrale et l'état physique des arbitres.
Avant les arbitres étaient des individualités qui venaient en triplette ou en quatuor sur le terrain. Aujourd'hui il faut que ce soit une véritable équipe et qui travaille à l'entraînement de la même manière. Ainsi les vertus et les péchés individuels retombent sur toute l'équipe. En ce qui concerne l'aspect physique le travail est plus dirigé vers un objectif qui soit un aller et retour permanent avec un rythme intense, comme l'actuel football l'exige. L'arbitrage suit un bon chemin bien que, en dernière instance, il finisse par dépendre de la capacité individuelle, comme cela se passe aussi avec les équipes de football.
Pour rappeler deux aspects, bien qu'il y en ait plus, je crois qu’il serait temps que l’arbitrage se professionnalise ( chose qui est existe seulement dans quelques pays et très peu parmi les plus de 200 qui sont dans la
FIFA), synonyme de dévouement exclusif à son travail.
Ici, en l'Uruguay, où il y a traditionnellement eu un très bon niveau d'arbitres, nous sommes un groupe de personnes qui avec beaucoup d'effort réussissent à se situer à un niveau d'élite. Mais cela suppose parfois de laisser de côté la famille ou de dépendre de la bonne volonté de son chef ou de ne pratiquement pas jouir d'un repos pendant l'année. Entre autre chose il manque la création d’une figure d'entraîneur d'arbitres. Aujourd'hui il y a des instructeurs mais pas d’ entraîneurs d'arbitres .

 As visité le nouveau blog ?
Bien sûr! Une autre bonne idée pour profiter de la synergie que génèrent les divers entrainautes.

 

 Tu l’unique visiteur du blog de DonQuijote (lol), penses tu qu'il devrais rejoindre le reste de la tribus sur le nouveau blog ?
Parfois j’ai l’impression d’avancer " main dans la main" avec DonQui , ah ah ah.
C'est un très grand effort qu'il a fait pour son
blog, c'est celui qui a reçu le plus de votes et ce serait dommage ne plus l'avoir. Cette appréciation peut sembler égoïste puisqu'il me semble aisé de pouvoir penser dans ma langue et je vous prie ne pas le prendre de cette façon. Je veux seulement marquer mon hommage à son travail. J'ai connu le blog depuis le premier jour et il s’est incroyablement amélioré. Je pense également qu’il pourrait essayer de s'unir au blog général. Sans renoncer au blog original, ses idées peuvent améliorer le blog
général et maintenant qu'il a des problèmes d'actualisation peut-être que ce serait mieux pour lui.
Il faut finalement être ouvert aux changements puisque c'est là où l’on trouvent les opportunités.

 Penses tu qu'un tel club pourrais être créé en Amérique du sud?
Il est difficile de répondre à cela. Nous les Latino-américains sommes assez individualistes et quelque peu indisciplinés (ce qui est une conséquence logique de la caractéristique précédente). Cependant cela les possibilités technologiques ne sont pas non plus massives dans tous les pays. Je dirais que ca peut se faire en Argentine, au Chili, au Brésil. En Uruguay il existe un très grand accès à Internet, si non le plus haut de l'Amérique du Sud , au même niveau que les premiers pays du monde dans cet aspect. Mais je n'arrive pas à discerner convenablement si l'expérience pourrait porter ses fruits.

 Que penses tu qu'il manque au WFC pour être meilleur?
De la patience. Les idées innovatrices supportent un processus de maturation. Je crois que nous sommes en train de vivre ce processus et les données qui avalisent mon affirmation seraient innombrables. De même que que de penser à l'accession au niveau supérieur ne m’empêche pas de dormir . Je reconnais également que monter serait formidable (comme c'est mieux d’être riche, intelligent et beau , et non être laid , pauvre et ignare - c'est un proverbe comique de par ici), puisque cela donnerait plus d’impulsion au WFC et à ses entrainautes puisqu'il donnerait plus de visibilité publique à l'équipe.Je tendrais à générer une tranquillité économique et à internationaliser plus agressivement le club, pour par la suite le promouvoir sportivement.

 

 Que penses tu de "l'affaire Martigny"?
J'ai déjà laissé mes impressions à ce sujet. Il ne fait aucun doute que nous sommes en présence d'un joueur déstabilisent. Il ne fait également aucun doute que ce joueur n’assiste ni à l'entraînement ni prévient de son absence. Le sujet semble être soldé de la part des entrainautes et le joueur semble avoir certains problèmes comme la distance et manquer d'une propre mobilité. Cela aurait pu être résolu en début de saison en établissant les conditions de participation dans le club avec lui et tous les autres joueurs. Lacolley fait son entraînement distant de ses collègues: Martigny serait il prêt à en faire autant ?
Je pense qu’il faudrait une bonne fois pour toutes prendre le taureau pour les cornes , s’asseoir et dialoguer et se justifier une bonne fois pour toutes. S'il peut faire l’ effort ,qu’il le fasse, si le
staff peut considérer des alternatives qu’il les explicite
. Il existe une précondition et nous sommes réellement en présence d'une exception, non par ses critères de football mais par les obstacles qu'il a pour se rendre club. Dans le cas contraire ce serait injuste envers le reste de l'équipe. Dans une préférence, la justice passe pour traiter de manière égale les égaux et d'une manière inégale les inégaux.

 Quand viens-tu à voir le W.F.C. ici en France ?
Alors là je suis vraiment gêné. Entre mes désirs et mes possibilités. S'il s’agissait de mes désirs, cela fait déjà un moment que je serais venu aux entraînements et aux matches.
Mes possibilités sont limités pour divers motifs (famille, travail, économiques). Il ne m'est pas facile de me déplacer en France (si au moins ils parlaient espagnol, hahahaha!). Le plus important c’est qu’en gardant l’intention, l'occasion arrivera peut être un jour. J'espère seulement ne pas être trop vieux comme pour ne pas pouvoir taper le ballon à l'entraînement.

 Un dernier mot?

JE VOUS REMERCIE TRÈS SINCÈREMENT POUR CETTE SORTE DE DIALOGUE. J’AI DU MAL A TROUVER LES MOTS POUR EXPRIMER MA SATISFACTION D’AVOIR PARTAGER AVEC VOUS CETTE EXPÉRIENCE ET ENCORE PLUS QUAND J'AI TROUVÉ TANT DE DÉFÉRENCE ENVERS MA PERSONNE, SPÉCIALEMENT DONQUI QUI À TRAVERS SES TRADUCTIONS ME FAIT ME SENTIR COMME UN ENFANT GÂTÉ. SALUTATIONS ET ALLEZ LE WEB[En français dans le texte] (même en français j’ai réussi, ha ha ha ha).

Encore merci à Olivier et à Donqui pour ces réponses et cette traduction.

 

 

Publié dans INTERVIEW

Commenter cet article